"Et si demain..."

Durée 20 minutes

4 interprêtes

Chorégraphie : Nidal Abdo

Musique : Trio Joubran et Osloob

Costumes : Samer Al Kurdi

Lumière : Jimmy Boury

Production : Atelier des artistes en exil

NOTE D'INTENTION

Je suis toujours là-bas sans y être. "Là-bas" c'est la Syrie, le pays dans lequel j'ai grandi bien qu'il ne soit pas tout à fait mien. Un pays qui m'a donné une culture arabe, des aspirations, des goûts musicaux, des frères de scène. Un pays qui se déchire depuis 6 ans et qui, comme beaucoup d'entre nous, est à la dérive. Alors j'ai appris à oublier en sur-investissant le présent, je pensais cicatriser. 
« Crois-tu que la Terre s’habitue à tourner ? » a écrit Nadia Tuéni, poétesse libanaise. J'ajouterais : « Crois-tu que l’Homme s’habitue à vivre ? ». Quand j'ai partagé mon intention d'écrire "Et si demain..." j'ai été surpris de découvrir que d'autres étaient prêts. Bien plus qu’une première création, cette pièce sera une catharsis ; notre manière d'exprimer ce qui souffre à l'intérieur de nous, ce dont nous ne souhaitons pas toujours parler, parce que trop intime, trop sensible ou tout simplement parce les mots nous manquent.
 Nidal Abdo, 
Choreographer 

A PROPOS DU SPECTACLE

Quel que soit le pays où elle prend corps, la guerre l’imprime en profondeur. Brusque ou latente, sa résonance bouleverse des trajectoires, des identités, des appartenances jusqu’aux temporalités. Pourquoi moi, pourquoi nous, pourquoi l’Homme ?
Vivre non pas seulement « après », mais « avec » ce flot de questions laissées sans réponse. C’est ce qu’a voulu exprimer le collectif Nafass dans sa première création intitulée « Et si demain... ». Flashs back, négations, douleurs, émotions : les cinq sens ne trompent pas, le corps ne ment pas. Il s’exprime, se raconte et, avec lui, l’âme. Le spectateur découvre alors une course effrénée après un passé qui n'existe déjà plus ; passé chéri, passé honni incarné tour à tour par ces quatre danseurs syro-palestiniens. Et soudain le silence, comme pour dire un besoin d'intimité. Se découvrir seul avec soi, fragile, un peu hagard. Torsions, suspensions et fuites témoignent du long travail d'abandon et d'acceptation auquel ces artistes font face. Et si une renaissance semblait poindre à l'horizon. Et si demain...

Interprètes

SAMER AL KURDI

Fruit de ses 15 années de carrière en tant que danseur et chorégraphe de Damas à Beyrouth en passant par Dubaï, Samer Al Kurdi crée des spectacles où il questionne l'interculturalité et mixe danse contemporaine et art oriental. Il est diplômé de l'Université AntonBruckner de Linz - Autriche où il s’est établi en 2014

MAHER ABDUL MOATY

Danseur et chorégraphe syrien, Maher a été membre de différentes compagnies de danse arabes telles Enana, Ornina Dance Theatre en Syrie et les ballets Caracalla au Liban. Il participe aujourd'hui à de nombreux projets comme danseur, chorégraphe et producteur indépendant. Il vit à Trèves en Allemagne depuis 2015. 

ALAAEDDIN BAKER

Alaaeddin Baker vit à Amsterdam depuis 2014. Artiste interprète et chorégraphe syrien, il danse depuis plus de 10 ans. Il a participé à de nombreux projets au Moyen-Orient et à l'international

Ils parlent de nous

nafassdance.com