"What if tomorrow..."

"Et si demain..."

4 dancers | interprêtes

Duration | Durée: 20 minutes

Choreography | Chorégraphie : Nidal Abdo

Music | Musique: Trio Joubran and Osloob
Costumes: Samer Al Kurdi

Lighting | Lumière: Jimmy Boury

Producer | Production: Agency of artists in exile

INTENTIONS

I am always there… without being there. “There” is Syria. The country where I was born and raised, but not quite mine. Syria, the country that made me Arab culture, that instilled in me aspirations and music and offered me stage brothers. A country that, for the past 6 years, has been torn and that is like most of us, drifting away. So, I learned to forget, by immersing myself in the present. I thought I would heal. 
“Do you think the Earth gets used to spinning?” wrote Nadia Tueini, a Lebanese poet. I would add, “Do you think mankind gets used to living?”. When I decided to write “Et si demain…” (What if tomorrow…), I was surprised to learn that others were as ready as I am. More than a first creation, this piece will be a means of catharsis. It will be our way of expressing our suffering, this feeling inside that we still are not comfortable talking about because it is too intimate or too sensitive… Or, we simply cannot find the words to express it. Nidal Abdo

NOTE D'INTENTION

Je suis toujours là-bas sans y être. "Là-bas" c'est la Syrie, le pays dans lequel j'ai grandi bien qu'il ne soit pas tout à fait mien. Un pays qui m'a donné une culture arabe, des aspirations, des goûts musicaux, des frères de scène. Un pays qui se déchire depuis 6 ans et qui, comme beaucoup d'entre nous, est à la dérive. Alors j'ai appris à oublier en sur-investissant le présent, je pensais cicatriser. 
« Crois-tu que la Terre s’habitue à tourner ? » a écrit Nadia Tuéni, poétesse libanaise. J'ajouterais : « Crois-tu que l’Homme s’habitue à vivre ? ». Quand j'ai partagé mon intention d'écrire "Et si demain..." j'ai été surpris de découvrir que d'autres étaient prêts. Bien plus qu’une première création, cette pièce sera une catharsis ; notre manière d'exprimer ce qui souffre à l'intérieur de nous, ce dont nous ne souhaitons pas toujours parler, parce que trop intime, trop sensible ou tout simplement parce les mots nous manquent.
 Nidal Abdo, 
Choreographer 

ABOUT THE SHOW

War leaves a deep scar onto a country, whichever country it may be. Sudden or dormant, its impact echoes, affecting trajectories, identities, integration and belonging. Why me? Why us? Why mankind?
To live “within” this flow of unanswered questions rather than “after” it, is what the Nafass collective aimed to express in its first creation entitled “Et si demain…” (What if tomorrow…). Flashbacks, denial, pain, grief, emotions: the five senses do not fool. One’s body does not lie. It expresses itself, recounts its story and lays its soul bare. The spectator discovers then a frantic race for a past that no longer exists. A beloved but condemned past, portrayed by these four Syrian-Palestinian dancers. Suddenly, the silence… as if to convey the need for intimacy. To discover oneself alone, fragile, drained… Contortions, suspense, escapes testify to the long and brutal process of abandonment and acceptance that these artists face. And what if a revival dawned on the horizon? What if tomorrow…

A PROPOS DU SPECTACLE

Quel que soit le pays où elle prend corps, la guerre l’imprime en profondeur. Brusque ou latente, sa résonance bouleverse des trajectoires, des identités, des appartenances jusqu’aux temporalités. Pourquoi moi, pourquoi nous, pourquoi l’Homme ?
Vivre non pas seulement « après », mais « avec » ce flot de questions laissées sans réponse. C’est ce qu’a voulu exprimer le collectif Nafass dans sa première création intitulée « Et si demain... ». Flashs back, négations, douleurs, émotions : les cinq sens ne trompent pas, le corps ne ment pas. Il s’exprime, se raconte et, avec lui, l’âme. Le spectateur découvre alors une course effrénée après un passé qui n'existe déjà plus ; passé chéri, passé honni incarné tour à tour par ces quatre danseurs syro-palestiniens. Et soudain le silence, comme pour dire un besoin d'intimité. Se découvrir seul avec soi, fragile, un peu hagard. Torsions, suspensions et fuites témoignent du long travail d'abandon et d'acceptation auquel ces artistes font face. Et si une renaissance semblait poindre à l'horizon. Et si demain...

Dancers | Interprètes

SAMER AL KURDI

- From Linz, Austria. With his 15-year career as a dancer and choreographer - from Damascus to Beirut and Dubai - Samer Al Kurdi collects an extensive experience in various types of folk dances and Eastern arts. He likes questionning interculturality. He graduated from Anton Bruckner University Linz - Austria where he has lived for the past 4 years.

- Fruit de ses 15 années de carrière en tant que danseur et chorégraphe de Damas à Beyrouth en passant par Dubaï, Samer Al Kurdi crée des spectacles où il questionne l'interculturalité et mixe danse contemporaine et art oriental. Il est diplômé de l'Université AntonBruckner de Linz - Autriche où il s’est établi en 2014

MAHER ABDUL MOATY

- From Trier, Germany. As a Syrian dancer and choreographer, Maher has been a member of various Arab dance companies such as Enana, Ornina Dance Theater and Caracalla ballets in Lebanon. He is currently involved in many international projects and he settled  in Trier - Germany since 2015.

- Danseur et chorégraphe syrien, Maher a été membre de différentes compagnies de danse arabes telles Enana, Ornina Dance Theatre en Syrie et les ballets Caracalla au Liban. Il participe aujourd'hui à de nombreux projets comme danseur, chorégraphe et producteur indépendant. Il vit à Trèves en Allemagne depuis 2015. 

ALAAEDDIN BAKER

- Lives in Amsterdam, Netherlands. Alaaeddin Baker Syrian is a performer and choreographer, he has been dancing for more than 10 years. He has participated in various projects in the Middle East and internationally.

- Alaaeddin Baker vit à Amsterdam depuis 2014. Artiste interprète et chorégraphe syrien, il danse depuis plus de 10 ans. Il a participé à de nombreux projets au Moyen-Orient et à l'international

nafassdance.com